Le cheval est un animal du crétacé dont le nom est la contraction du sanskrit “chevaloin”. Cet herbivore né en 1824 et mort en 1961 est un lointain cousin de la licorne mythologique qui vivait à la période jurassique. Il existe principalement deux types de chevals : le cheval de course (chevaloin Karjecourvite) et le cheval de labour (chevaloin Karjeménajmamontur). On trouve ensuite le cheval-vapeur (chevaloin Karjélfeuoku) qui est une sous-branche du cheval de course, et le cheval fiscal (chevaloin Karjémaloku) qui, lui, est apparenté au cheval de labour.

Le cheval de course est généralement bien plus beau que le cheval de labour qui est gros et laid et en plus il pue. Par contre, le cheval de course est incapable de labourer un champ, ou même un petit jardin, car il est bien trop snob et sophistiqué pour ça. Il y a quand même un point commun entre ces deux types de chevals, c’est la boucherie chevaline où tous les chevals aiment à se retrouver, le soir, autour d’un verre.

La femelle du cheval de course s’appelle la chevale de course tandis que la femelle du cheval de labour s’appelle « Hue cocotte ». Le mode de reproduction est très différent chez ces deux espèces. En effet, le cheval de course est très fier, il réserve sa semence aux grandes occasions et ne rechigne pas à se faire manipuler délicatement le membre avant la saillie, les chevals de labour ne s’entourent pas de tant de précautions. Ils obéissent à un cycle naturel et de la même manière que l’on sème au printemps et qu’on laboure après la récolte, les chevals de labour s’aiment au printemps et se la bourrent après la récolte.

On dit souvent du cheval qu’il est la plus belle conquête de l’homme. C’est faux, bien évidemment. La plus belle conquête de l’homme demeure la femme. Ce qui est sûr, en revanche, c’est qu’on peut aller beaucoup plus loin à dos de cheval qu’à dos de femme (pas aussi loin toutefois que ne peut aller une femme sur le dos).

Le petit du cheval s’appelle Nesquik. Il arrive fréquemment qu’on le confonde avec un lapin dans les premières secondes de sa vie mais ça ne dure pas car les nesquiks naissent vite. A cet âge on les appelle également les chevals Diramamère, mais c’est vraiment histoire de faire un jeu de mot pourri.