sorrow.jpgC’est vrai, je n’ai rien posté depuis le mois dernier, je suis impardonnable. Et puisque je suis impardonnable, il est logique que je ne vous demande pas de m’excuser, ce serait trop demander. Je vais donc prendre cette charge à mon compte et me pardonner moi-même, ainsi, vous n’aurez pas à le faire. C’est-y pas de la prévenance, ça ?

On ne doit pas s’excuser soi-même, paraît-il. C’est impoli, ça ne se fait pas. C’est aux autres de vous excuser. Pourtant, quand on y pense, attendre de la clémence de la part de ceux qui vous en veulent est un pari risqué. En matière de pardon, on est beaucoup mieux servi par soi-même. C’est pourquoi, mesdames et messieurs, je me propose de m’excuser moi-même, ici même et sous vos yeux et pas plus tard que tout de suite : « je m’excuse ».