blaireau.jpgIl est maintenant à peu près sûr que certains lecteurs de ce blog dont la propension à émettre des hypothèses erronées n’a d’égal que leur aptitude à échafauder des suppositions infondées auront tôt fait de conclure à tort que l’auteur de ces lignes contemple avec délice le poil qui lui pousse dans la main depuis quelques temps.