directions.jpg Je ne l’ai jamais évoqué ici car les morbides escadrons de la honte m’en ont toujours dissuadé, mais l’impitoyable glaive de la vérité me contraint, aujourd’hui, à l’aveu : je suis spacialisé comme une crêpe. Je n’ai aucun sens de l’orientation, ou plutôt si, j’en ai un, mais il m’induit systématiquement en erreur. Mon sens de l’orientation est facétieux, si vous voulez.